LA GÉNÉALOGIE ET MOI

LA GÉNÉALOGIE ET MOI

LA GÉNÉALOGIE ET MOI

 

Tout le monde connait ma passion pour la généalogie qui remonte à mon enfance et à mes souvenirs avec ma grand-mère paternelle. De mémoire elle m'avait relaté sa filiation sur 6 générations (8 pour moi), et je peux vous assurer que ce n'est pas tout le monde qui est capable de vous mentionner ses aïeux sur une période aussi lointaine.

J'ai pu constater au fil du temps, que certaines personnes ne connaissaient même pas leurs bisaïeux ou arrière grands-parents, c'est à dire leurs aïeux à la 4ème génération, alors imaginez 6 générations. Je précise que la personne souche de l'arbre (en l'occurence celui qui fait l'arbre) est considérée comme étant la première génération, ses parents, la deuxième et ses grands-parents, la troisième.

Ma "mémé" m'a inoculée le virus de la généalogie tout simplement, mais ce n'était pas simple avant et j'ai conservé pendant des années, des notes sur des feuilles volantes avant de pouvoir vraiment cheminer sur la route de mes ancêtres.

Malheureusement avant que les archives départementales ne soient en ligne et accessibles à tout le monde, il fallait avoir du temps pour se déplacer sur place afin de consulter les différents registres et en travaillant, ce n'était pas possible.

Il se trouve que maintenant j'ai du temps et le fait de pouvoir me consacrer à cette quête généalogique, tranquillement assise derrière un écran et un clavier n'est que plaisir, qui me permet de combler toutes les années perdues.

Pourtant tout n'est pas simple car certains registres sont détruits ou n'existent tout simplement pas ou plus du tout pour de longues périodes ce qui pénalise les recherches et décourage parfois.

D'autre fois, comme l'extrait que j'ai joint à cette publication, c'est plus compliqué à déchiffrer, surtout en remontant le temps comme ici, dans ce registre paroissial de 1692 (BMS pour Baptêmes, Mariages, Sépultures). Le fait de travailler sur ordinateur permet d'agrandir au maximum l'image pour recopier ce qui est écrit et ainsi compléter les différentes étapes de mon arbre généalogique.

Ce ne sont que quelques mots pour vous expliquer mon intérêt, voire mon addiction à cette pratique quasi quotidienne de la généalogie. Il y a des périodes où cela est impossible mais j'avoue que cela me manque et que j'ai chaque fois hâte de reprendre et d'avancer toujours plus loin dans le temps.

Pour savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient !

En tout cas, pour être membre de différents groupes de généalogie, je me rends compte que je ne suis pas la seule, car certains ont commencé il y a 40 ans et pour certains, leur arbre sur "Généanet" (site de généalogie français), comporte une base de données de plus de 100 000 noms.

Bonne soirée à tout le monde !

Je repars dans mes recherches.

A bientôt !

 

Tous droits réservés 29 janvier 2019

Copyright N°00067596

Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne

photo de registre paroissial uniquement pour illustrer mon article sans aucun but commercial

 

Bouteille jean francois sosa 304 ne 10 ou 11 mars 1692 larjasse

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 11 oct 2019