ANCÊTRES MATERNELS CLAUDE ET MARIE ANNE SOSAS 12 ET 13 GÉNÉRATION 4

ANCÊTRES MATERNELS CLAUDE ET MARIE ANNE SOSAS 12 ET 13 GÉNÉRATION 4

MES BISAÏEUX MATERNELS CLAUDE ET MARIE ANNE SOSAS 12 ET 13 GÉNÉRATION 4

 

HISTOIRE DE CLAUDE ET MARIE ANNE (1891-1912)

 

Claude est si triste en cette matinée !

Ce jour devait accueillir la vie au foyer.

La mort est venue affronter la destinée.

Sa femme du monde des vivants, est rayée.

 

Mère et enfant, par le destin, emportés !

Tragédie conséquente aux maternités !

Son chagrin est douloureux, si lourd à porter.

Sa peine est le miroir de l’humanité.

 

Trois petits à élever en ces temps anciens

N’est pas chose facile pour tout bon mari.

Demain il s’attachera par un nouveau lien.

Il ne le sait pas car il en serait marri.

 

La nuit tombe tristement sur la maisonnée.

Anne Marie est étendue dans la paix du soir.

Le feu s’éteint tout doucement dans la cheminée.

Les enfants pleurent des larmes de désespoir.

 

Les mois ont passé, Claude travaille dur

Pour nourrir ses enfants devenus orphelins.

Reprendre une épouse sera plus sûr.

Se marier est usage courant et malin.

 

Marie Anne est jeune et si charmante.

Elle est jolie, robuste ! une beauté !

Elle s’abandonne en tendre amante

Dans la douceur paisible de ce mois d’été.

 

Claude et Marie Anne se marient enfin.

Fêter Pâques avant les rameaux est tabou.

Il est mal vu de s’égarer hors du chemin.

Une fille-mère est traînée dans la boue.

 

L’enfant ne vécut point, mort à la naissance.

Marie Anne était bâtie pour être féconde.

Douze enfants sont nés à ma connaissance.

Seuls deux vécurent ! cruauté de ce monde !

 

L’époque était rude, la mort présente !

Les aides sociales n’existaient pas alors.

Allocations, subventions étaient absentes.

Le peuple travaillait dur, sans rouler sur l’or.

 

Claude est décédé à cinquante deux ans.

Le bateau « Titanic » coula cette année.

Antonia avait dix sept ans, Albert, trois ans.

Marie Anne lui survécut dix sept années.

 

En l’an mil neuf cent quatorze, avant la guerre,

Marie Anne convola en justes noces.

Antonia s’était mariée avant sa mère.

La vie d’antan, pour les femmes, fut féroce.

 

Albert grandit seul, élevé par sa maman.

Il rêva sans doute aux lendemains d’espoir.

Il devint un beau jeune homme fort plaisant

Mais cela sera une autre histoire.

 

------------------------------------

 

Claude est né en 1860 et décédé en 1912

Marie Anne est née en 1868 et décédée en 1929

Il se marièrent en 1891

Marie Anne se remaria en 1914 et mourut sans doute en 1929

 

Ce poème est une fiction écrite en vers d’après mon ressenti suite à mes recherches généalogiques et des souvenirs issus de la mémoire familiale, pour ne pas dire de la rumeur familiale. Ce poème n’engage que moi et certainement pas l’histoire familiale ni la réalité de faits qui me sont inconnus et plus particulièrement le contexte patrimonial tant du mariage que du veuvage.

 

Tous droits réservés 9 août 2015

Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion publique

 

Recueil « Raconte-moi mes racines familiales »

ISBN 978-2-37499-050-7

Publié aux Editions Antya

En édition limitée uniquement pour moi et ma famille

 

Photomontage personnel représentant mon arrière grand-mère Marie Anne lors de son second mariage. Tous droits réservés sur ladite photo ! A ne pas copier! merci de votre courtoisie

 

Agp marie anne romain epouse fayolle

 

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 11 avr 2020