ANCÊTRES MATERNELS MOULIN-RELAVE SOSAS 112 ET 113 GÉNÉRATION 7

ANCÊTRES MATERNELS MOULIN-RELAVE SOSAS 112 ET 113 GÉNÉRATION 7

ANCÊTRES MATERNELS MOULIN-RELAVE SOSAS 112 ET 113 GÉNÉRATION 7

ANCÊTRES MATERNELS ANDRÉ MOULIN ET JEANNE MARIE RELAVE SOSAS 112 ET 113 A LA 7ÈME GÉNÉRATION

Lorsque j’ai commencé ma généalogie, il y a déjà plus de 16 ans, j’ai trouvé très facilement les FONT et les BROSSE, de ma branche paternelle, natifs de St Romain en Jarez puis j’ai cherché la famille maternelle et notamment les MOULIN. Au début, c’était assez simple puisque de fil en aiguille de Jean-Pierre dit Joanny, mon arrière-grand-père, je suis vite remontée à son père Joseph 5ème génération puis à son grand-père Joseph, 6ème génération.

Quand on fait de la généalogie, on se rend vite compte de « l’originalité » de nos ancêtres qui donnaient les mêmes prénoms, génération après génération, quand ils ne les donnaient pas dans la même fratrie. La coutume voulait que l’on donne le prénom du parrain aux garçons et celui de la marraine aux filles, et comme les familles étaient nombreuses, cela devenait vite un engrenage répétitif.

Pour en revenir au Joseph 6ème génération, je savais qu’il était né d’André et de Jeanne Marie Relave son épouse mais au début, j’étais persuadée que ma branche de « Moulin » était native de St Romain en Jarez de fort longue date et comme je n’avais pas bien l’habitude de chercher sur les archives départementales, ni de procéder de manière logique en cherchant si possible l’acte de mariage qui donne le maximum de renseignements (filiation, lieu de naissance, date de naissance éventuellement, résidence et profession des parents), j’ai un peu perdu du temps.

J’ai donc parcouru tous les registres de St Romain en Jarez, dans la période approximative de la naissance de Joseph et en remontant le temps, j’ai enfin trouvé l’acte de mariage d’André Moulin et Jeanne Marie Relave, lequel acte m’a indiqué les noms des parents, leur lieu de résidence, leur décès éventuellement (non pas la date mais la précision que ledit parent était décédé) et surtout la date et le lieu de naissance de mon ancêtre André, (sosa 112). Un sosa est un ancêtre en ligne directe pour ceux qui ne connaissent pas la signification de « sosa ».

André Moulin est né à Larajasse dans le Rhône le 14 janvier 1764 et il a été baptisé le 15 janvier 1764.

 

Acte de baptême du 15 janvier 1764 Larajasse Rhône pour naissance du 14 janvier 1764

« André fils légitime de Jean Antoine Moulin et de Claudine Desvignes, né hier (donc 14 janvier 1764) a été baptisé dans l'église de Larajasse ce jourd'hui 15ème janvier 1764.

Son parrain André Martinaud et sa marraine Elisabeth Desvignes qui ont déclaré ne savoir signer. ».

Moulin andre sosa 112 ne 14 janvier 1764 bis

Photo Archives départementales du Rhône à Larajasse

 

André épouse Jeanne Marie Relave le 10 mai 1808 à St Romain en Jarez. Il a déjà 44 ans lors de ses noces et sa femme étant née le 21 février 1776, elle a donc 32 ans à son mariage.

Cet âge étant déjà avancé pour l’époque, je me suis demandée si les deux époux n’étaient pas veufs. En ce qui concerne Jeanne Marie Relave, je n’ai rien trouvé attestant d’un précédent mariage mais pour André, je suis partie sur une piste qui m’a conduit à Châtelus dans la Loire avant de me ramener à St Romain en Jarez.

Jean Antoine Moulin et Claudine Desvignes, parents d’André, ont quitté Larajasse dans le Rhône pour s’installer à Châtelus dans la Loire, sans doute pour chercher du travail car c’est la raison principale des migrations de nos ancêtres. Jean-Antoine décède à Châtelus le 18 mars 1796 et Claudine le 26 décembre 1806.

On retrouve André qui se marie le 30 nivôse an 8 (20 janvier 1800) à Châtelus avec Jeanne Marie Meilland (Millant ou Meillant selon l’orthographe des uns ou des autres).

 

Mariage avec Jeanne Marie Meilland (Millant ou Meillant) le 30 nivôse an 8 (20 janvier 1800) à Chatelus Loire - Photo Généagier

« Aujourd'hui 30 nivôse an 8 de la république française (20 janvier 1800), par devant moi, président de l'administration municipale, conformément à la loi du 13 fructidor an 6, est comparu André Moulin, cultivateur, demeurant à Châtelus, fils majeur et légitime de défunt Jean Antoine, à son décès cultivateur en la commune et de vivante Claudine Desvignes, d'une part et Jeanne Marie Meilland (ou Meillant), demeurant en la commune de Larajasse, fille légitime de Jean Claude Meilland (ou Meillant) cloutier demeurant en la commune de Saint Etienne de Coise et de Marguerite Bonnard, d'autre part, lesquelles parties nous ont requis acte de mariage, dument publié, affiché et enregistrés dans leurs communes, sans qu'il n'est apparu aucune opposition. De juste, André Moulin a déclaré prendre en mariage et volontairement Jeanne Marie Meilland (ou Meillant) , laquelle a déclaré qu'elle acceptait pour époux librement et volontairement André Moulin. En conséquence, lesdites déclarations, nous officier soussigné, avons prononcé l'union civile des deux époux sont et du tout rédigé acte en présence de Jean Besson, Jean Claude Dussurgey, Antoine Blanchon, et ... Besson qui ont signé, non les époux pour ne le savoir de ce enquis.

Signé au registre Dussurgey, Besson, Blanchon et ...Delay,....en chef. »

Millan jeanne epouse moulin en 1800 photo 0063 1 bis

 

Ils ont trois enfants qui naissent à Châtelus, Marie en 1800, Bastienne en 1802 et Benoite en 1805. Benoite décède en 1806 et je ne sais pas ce qu’est devenue Bastienne.

Par contre Marie suit ses parents à St Romain en Jarez. Je vais retrouver son décès en 1874, toujours à St Romain en Jarez, où elle est dite veuve de Joseph Brally (sans doute Bailly car l’orthographe de Bailly variait entre Bally et Brally).

Pourquoi André et Jeanne Marie première épouse déménagent-ils ? Sans doute pour les mêmes raisons qui ont conduit les parents d’André de Larajasse à Châtelus, pour trouver du travail leur permettant de manger à leur faim.

St Romain en Jarez ne fut pas bénéfique à la santé de Jeanne Marie Meilland puisqu’elle décède le 14 novembre 1807, à l’âge de 31 ans seulement.

 

Acte de décès de Jeanne Marie Miland le 14 novembre 1807 à St Romain en Jarez - Photo Généagier

Millan jeanne marie 1ere epouse moulin andre deces 1807 photo 0102 geneagier bis

 

Six mois plus tard, il épouse en secondes noces Jeanne Marie Relave (ma sosa 113).

Autrefois, les veufs et les veuves se remariaient souvent très rapidement, car il y avait souvent des enfants en bas âge, orphelins d’un des deux parents et le parent survivant devait penser « pratique ». Les hommes avaient besoin de femmes pour s’occuper des gamins et de la maison et les femmes, d’un époux protecteur qui assure leur survie quotidienne par le biais de son travail. Les mariages étaient souvent des mariages de raison et il ne faut pas penser avec notre mentalité du 21ème siècle pour comprendre le mode de vie des siècles précédents.

Jeanne Marie Relave est née le 21 février 1776 à Saint Romain en Jarez, fille de Antoine Relave, tisserand et de Jeanne Marie Jaboulay. C'est la dernière enfant de ce couple puisque Antoine, son père décède le 8 mars 1776, alors qu'elle n'a que 15 jours seulement.

 

Acte de baptême du 21 février 1776 à St Romain en Jarez Loire pour naissance du même jour - Photo Généagier

Relave jeanne marie sosa 113 naissance geneagier photo 0080 bis

 

Comme dit ci-avant, André Moulin et Jeanne Marie Relave convolent en justes noces le 10 mai 1808 à St Romain en Jarez en présence de la mère de Jeanne Marie Relave notamment puisque les autres parents sont décédés.

 

Mariage le 10 mai 1808 à Saint Romain en Jarez Loire avec Jeanne Marie Relave - Photo Généagier

« L'an 1708 et le 10 mai à 10 heures du matin, pardevant nous maire (...) sont comparus

André Moulin, ouvrier maçon, né en la commune de Larajasse le 14 janvier 1764, demeurant audit St Romain, fils légitime de défunt Jean Antoine Moulin, décédé en la commune de Chatelus le 28 ventôse an 4 (18 mars 1796) et de Claudine Desvignes, décédée en la même commune le 26 décembre 1806,

et Jeanne Marie Relave, fille majeure née en la commune dudit St Romain le 21 janvier 1776 et légitime de Antoine Relave, décédé audit St Romain le 8 mars 1776 et de vivante Jeanne Marie Jaboulay, demeurant audit St Romain ici présente. Lesdits naissance et décès constatés par les certificats ou extraits que lesdites parties nous ont exhibés. (….) »

Moulin andre et relave jeanne marie sosas 112 et 113 mariage 1808 geneagier photo 0085 bis

 

Je n’ai transcrit ci-dessus qu’un extrait dudit acte de mariage.

André est dit ouvrier-maçon et Jeanne Marie est sans doute, ce qu’on appelle à l’époque une ménagère, c’est-à-dire une femme au foyer dont la tâche essentielle est de s’occuper de son époux, de ses enfants et de son ménage comme le sous-entend, l’expression « ménagère ».

De cette union sont nés trois enfants, à ma connaissance.

Joseph né en 1809, Françoise née en 1812 et Joseph, (mon sosa 56), né en 1814.

Je ne sais pas ce que sont devenus le premier Joseph et sa sœur Françoise. Sur une page généanet, j’ai vu que Joseph numéro 1 s’était marié à St Maurice sur Dargoire avec Claudine Marie Boiron.

Quant à Joseph numéro 2, (mon sosa 56), il a épousé Jeanne Fayet (Faye Fahi) (ma sosa 57) et leur fils Joseph, (mon sosa 28) a convolé en justes noces, à son tour, avec Marie Font (ma sosa 29). Le frère cadet de Joseph (mon sosa 28), prénommé Jean-Pierre s’est marié avec Jeanne-Marie Moretton, et cette branche est toujours porteuse du patronyme Moulin, sur la commune de St Romain en Jarez.

Pour revenir à André Moulin (sosa 112) et Jeanne Marie Relave (sosa 113), ils sont restés à St Romain en Jarez.

André meurt le 17 février 1841 et Jeanne Marie lui survit encore 12 ans puisqu’elle décède le 2 avril 1853.

 

Acte de décès d'André Moulin à St Romain en Jarez le 17 février 1841 - Photo Généagier

Moulin andre sosa 113 deces 1841 photo 0134

 

Acte de décès de Jeanne Marie Relave à St Romain en Jarez le 2 avril 1853 - Photo Généagier

Relave jeanne sosa 113 deces 1853 geneagier photo 0011

 

Ils ont sans doute été inhumés dans l’ancien cimetière de St Romain en Jarez mais comme celui-ci a été déplacé lors de la construction du cimetière actuel, leurs tombes n’existent sans doute plus.

Laissons les morts reposer en paix, et les vivants, conserver d’eux, trace de leur passage sur cette terre afin que leurs noms ne tombent pas dans l’oubli et le néant.

----------------------------------------------------

Tous droits réservés 10 mai 2020

Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne

Copyrignt N°00067596

Publié sur mon site SHERRY-YANNE EN POÉSIES le même jour

 

Carte postale de St Romain en Jarez autrefois (sans doute au début du 20ème siècle)

Collection personnelle

(voir les 10 cartes postales mises en ligne sur le site Généanet pour illustrer mon profil)

En ce qui concerne la photographie des actes concernés, ils ont été relevés sur le site des archives départementales concernées ainsi que sur celui de Généagier et leur usage est limité à l'illustration de cet article, sans aucun but commercial.

Vous pouvez partager cet article ou le copier en nommant le nom de l'auteur pour respecter les droits à la propriété intellectuelle sur toute forme d'écrits.

Merci à vous tous pour votre visite et votre courtoisie !

 

Saint romain en jarez autrefois 5

 

 

 

 

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 12 mai 2020