Bellemare ils ont vu l au dela

PHÉNOMÈNES ÉTRANGES

PHÉNOMÈNES ÉTRANGES

Ces jours-ci, je viens de lire un livre sur les phénomènes étranges « Ils ont vu l’au-delà » de Pierre Bellemare et ces petites histoires racontant des tranches de vie assez étranges m’ont ramenée entre 1979 et 1987, où j’ai lu et acheté un stock de bouquins considérables sur le sujet des phénomènes paranormaux. En 1987, mon fils est décédé et à cette époque, notre association musicale sonorisait des conférences des « Hommes d’affaires du Plein Evangile » dans des hôtels de la région. Ces personnes témoignaient du changement dans leur vie en acceptant Jésus Christ dans leur coeur. Tous étaient chrétiens ou juifs messianiques. Les chrétiens regroupaient des protestants, des pentecôtistes, des évangélistes et des catholiques romains ou orientaux. Ces « sonos » coïncidant avec cette triste période de ma vie, je me suis petit à petit, laissé imprégner de leur influence spirituelle, à défaut d’une influence religieuse et la conséquence a été qu’un jour, j’ai jeté tous mes livres à la poubelle, ce que j’ai regretté 30 ans plus tard….mais il était trop tard. En lisant le livre cité plus haut, j’ai retrouvé, au travers de ces diverses historiettes, l’ambiance et les témoignages de mes livres perdus à jamais.

J’ai moi-même été confrontée à des évènements étranges à défaut d’être paranormaux et jusqu’à ce jour, je n’en ai pas parlé sauf à travers un poème « PHÉNOMENES ETRANGES » dans un de mes recueils de poésies. Je vais repartir dans le temps dans une période qui s’est étendue environ sur une dizaine d’années entre mes 20 ans et mes 30 ans.

Le premier événement a eu lieu le 21 février 1983. Je me revois dans cette cuisine, ne prêtant pas attention à l’heure et puis vers 17 heures, des voisins sont venus m’annoncer la mort de Richard avec qui je vivais depuis quelques mois. Ma montre s’était arrêtée à 14 heures 10, et j’ai su plus tard que cela était l’heure de l’accident et du choc mortel entre sa moto et le camion. Il a été inhumé 3 jours plus tard et à la sortie du cimetière, j’ai regardé ma montre et la petite aiguille s’est remise à avancer comme si de rien n’était après 3 jours d’arrêt total.

Bizarrerie, avez-vous dit ?

Le deuxième événement se situe en 1985. Mon grand-père est décédé et le cercueil était posé dans la cuisine, et toute la famille était réunie autour. A ce moment on entend un tic tac et surpris, tout le monde se retourne car la pendule accrochée au mur ne marchait plus depuis des années et cela m’a marquée. Apparemment elle s’est de nouveau définitivement arrêtée quelque temps plus tard. Dans ma mémoire il me semble que c’est au décès de ma grand-mère mais n’ayant aucune certitude, je ne rajouterai rien à ce sujet.

Bizarrerie, avez-vous dit ?

Le troisième événement qui pourrait s’appeler intuition se situe le matin de la mort de mon fils Richard, c’est à dire le 4 février 1987. Le père de mes enfants se lève à 4h30 pour partir au travail et je me revois, angoissée, tourner dans le lit, avec l’impression d’avoir le ventre déchiré violemment et le supplier d’aller voir le bébé dans sa chambre, avant de partir, ce qu’il ne faisait jamais pour ne pas le réveiller. Alors j’ai entendu ce cri inhumain de bête blessée à mort et j’ai compris. J’ai sauté hors du lit, j’ai pris le bébé que j’ai essayé de réanimer pendant que je téléphonais aux pompiers pour leur expliquer ce qui venait d’arriver. Hélas, il était trop tard et mon bébé chéri était parti sur les ailes des anges, nous quittant pour toujours sur cette terre. Pourquoi cette sensation intérieure ?

Bizarrerie, avez-vous dit ?

Les quatrième et cinquième évènements sont des rêves prémonitoires.

Le quatrième événement se situe en début d’année 1988, je dormais, soudain devant mes yeux je me suis vue jouer au loto ce que je ne faisais jamais et gagner 30000 francs (et oui c’était encore l’époque de nos bons vieux francs) et la scène était tellement nette que le lendemain je suis allée dans un bureau de tabac et j’ai joué sur 5 semaines pour être sûre de ne pas oublier. Les 5 semaines écoulées, je me rends au bureau de tabac et là, le buraliste m’apprend que je dois aller au centre de la Part Dieu (à LYON dans le Rhône pour ceux qui ne connaissent pas la Part Dieu) car j’ai gagné 50000 Francs. Cela va vous paraître bête mais j’ai chancelé car pour nous qui n’avions pas des gros salaires, c’était une somme assez considérable qui venait à point. En effet nous venions d’acheter un terrain pour faire construire une maison et mon rêve était d’avoir une jolie cheminée, ce qui à l’époque était très chère. Mon argent gagné au loto est parti en fumée (de cheminée) mais je ne l’ai jamais regretté. Ce fut un bon choix à ce moment là.

Bizarrerie, avez-vous dit ?

Et le dernier événement se passe aussi en 1988, je n’avais toujours pas mon permis de conduire car j’habitais LYON et je me déplaçais en métro et en bus. Je me suis endormie et comme pour le loto, une vision nette s’est imposée à mes yeux. Je me suis vue conduire la voiture de mon mari sur l’autoroute et c’était tellement nette que je me suis inscrite à l’auto école (code du premier coup) mais ce qui me faisait le plus peur était la conduite car je tétanisais à l’idée de passer cet examen. Arrive le jour où l’auto école m’informe m’avoir inscrite pour l’épreuve le 21 février 1989.

Ouh là là cette fichue date qui me ramenait 6 ans en arrière et me faisait revivre la mort de mon ami. Je me revois aller acheter des tranquillisants qui m’ont échappé et ont fini dans la cuvette des toilettes. Je suis partie jouer ma dernière carte. 12 candidats et 11 l’ont raté avant moi. J’étais dans un état de stress énorme. Et puis je suis montée dans la voiture et je ne sais pas ce qui s’est passé, je me suis retrouvée dans un état de calme et d’assurance comme si je revivais la scène de mon rêve et il paraît que j’ai fait un parcours sans faute d’où l’admission au permis de conduire.

Bizarrerie, avez-vous dit ?

Je n’ai plus jamais vécu ce genre d’événements ni eu ces visions qui en étant tellement précises, ont influencé des choix que je n’aurais peut-être jamais fait dans d’autres circonstances. J’ai occulté à jamais ce qui pouvait être perçu comme une capacité extrasensorielle et j’ai continué mon existence dans sa routine quotidienne.

La complexité de l’univers n’est plus à définir ! Libre à chacun de croire en DIEU (ce que je fais) ou d’avoir d’autres certitudes, d’autres croyances. La liberté de penser, de croire ou de s’exprimer est un droit absolu que j’espère ne voir jamais disparaître de notre société même si certains ont des démangeaisons intenses à ce sujet afin de contrôler la masse populaire et réduire ainsi le peuple dans un esclavage totalitaire et social. Nous ne connaissons ni les limites de l’univers, ni celles de la normalité, encore moins celles de la para-normalité. Il faut parfois savoir accepter ce qui n’est pas explicable et se dire qu’un jour ou l’autre, ces choses pourront enfin avoir une explication.

 

Tous droits réservés Viviane B-Brosse alias Sherry-Yanne 2015 et 20 janvier 2018

Enregistré sous copyright N°00054250 et 00060780 avant diffusion publique sur internet

Photo représentant l’ouvrage de Pierre Bellemare « Ils ont vu l’au-delà ».

 

Bellemare ils ont vu l au dela

 
VIVRE AVEC LA FIBROMYALGIE VIVRE AVEC LA FIBROMYALGIE
VIVRE AVEC LA FIBROMYALGIE Pourquoi ce titre et pourquoi cet article ? Au départ, ...
  MARS POLITIQUE SELON MA LORGNETTE
5 mars 2017 Je ne suis pas une professionnelle de la politique mais je sais que "droite"...
MARS POLITIQUE SELON MA LORGNETTE

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire