Facebook 21

BILAN FACEBOOKIEN OU RESEAU SOCIAL

BILAN FACEBOOKIEN OU RESEAU SOCIAL

Quand je suis venue sur Facebook en décembre 2009 avec mon personnage de DENVER COLLIE je l'ai fait pour taquiner mes fils et beau fils qui étaient accrocs à ce mode d'échange social.

Au début, je me suis mise à parcourir les divers journaux et à participer aux forums liés aux articles publiés et je dois avouer que cela m'a permis de rencontrer deux ou trois personnes dites « ami(e)s virtuel(le)s  et puis petit à petit mon réseau s'est élargi et mon mur s'est construit. Se sont rajoutés quelques membres de la famille, quelques amis réels et puis d’autres amis virtuels.

Trois plus tard, arrivée à saturation, j'ai renvoyé Denver à la niche pour accueillir SHERRY-YANNE dite "poétesse" et j'ai retrouvé la plupart des amis de Denver auxquels se sont greffés les amis des amis.

Quelques années plus tard :

Je ne vais plus sur les forums ou lorsque j'y vais, je ne laisse pas de commentaires ou je les enlève peu de temps après. La bêtise, la haine, l'intolérance, le mépris, le manque de culture, la vulgarité sont à la UNE et je me dis que si c'est cela le monde de demain, et bien je refuse d'en faire partie.

Pour éviter des conflits avec les uns ou les autres, je filtre mes publications pour les rendre visibles ou pas en fonction des réactions désagréables que j’ai pu recevoir et puis aussi par pudeur car quoique l’on puisse penser, se mettre à nu me met mal à l’aise alors j’opte pour des publications, des liens, des images, des poèmes qui me représentent, certes, mais sans dévoiler vraiment qui je suis, ce que je suis.

Je sais pertinemment que je ne rencontrerai aucun des amis virtuels qui constituent ma liste de contacts car les uns comme les autres ont leur propre vie et que souvent « les torchons » et « les serviettes » ne se mélangent pas, mais c’est sans importance car cet écran qui nous sépare et ce clavier qui nous rapproche, effacent toutes les différences sociales, politiques ou religieuses et finalement je dois avouer que cette amitié virtuelle et ces temps de partage, de conseils, de sollicitude, de rigolade, d’information, de compassion sont bien sympathiques.

Je n’aime pas non plus parler de mes sentiments car je ne suis pas démonstrative, je n’ai pas été élevée comme cela donc je suis toujours présente quand on a besoin de moi, je partagerai mon manteau et mon repas avec l’affamé mais sans m’étendre dans la fanfaronnade ou l’étalage que je déteste aussi.

L’instant confessionnal étant terminé, je vous souhaite à vous toutes et vous tous une belle continuation.

A bientôt

Viviane

TOUS DROITS RESERVES 2015

Article enregistré sous Copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

Facebook 21

 

 

 

 

 
SI FACEBOOK M'ETAIT CONTE SI FACEBOOK M'ETAIT CONTE
Facebook est un univers virtuel où les gens vont et viennent, vous quittent et reviennent ou ...
  ENVERS DU MIROIR FACEBOOKIEN
PHILOSOPHIE D'UN JOUR D'AUTOMNE Est-ce l’arrivée de l’automne, la moro...
ENVERS DU MIROIR FACEBOOKIEN

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire