Eternite 1 1

A LA POURSUITE DU TEMPS

A LA POURSUITE DU TEMPS !

Une tasse de café posée sur la table, assise sur ma terrasse enchanteresse, je rêvasse !

Enfin, je devrais plutôt dire que je laisse mon esprit s’égarer vers des sphères inconnues.

Les rouages de la pensée humaine sont des mystères que nul n’a résolu.

Je m’accroche aux ailes du temps, ce compagnon invisible, que personne n’a jamais pu attraper dans sa fuite éperdue.

Il survole la route du passé, et se dirige vers celle du futur, suspendant provisoirement son envol pour se reposer sur l’aire du présent. Il dépose des petits cailloux au hasard de ses pérégrinations lesquels resteront des souvenirs dans la mémoire de tout un chacun.

Le temps est un aventurier intrépide et indomptable, épris de liberté et d’idéalisme.

C’est un troubadour de la vie et un serviteur de la mort qui guide chaque vivant du miracle de la naissance dans l’amour jusqu’à la fatalité de la mort dans l’intensité du chagrin et du deuil, pour ceux qui ont encore une bonne longueur de route à effectuer.

Le temps charmeur, séducteur, offre des bouquets de promesses aux pétales teintés des couleurs de l’espoir, dont le délicat parfum distille une subtilité de fragrances, celles de l’espérance.

C’est aussi un maraudeur qui entre par effraction dans la vie des uns et des autres, pour éteindre une bougie ou cueillir une fleur délicate qui ne s’épanouira plus au milieu des autres fleurs du jardin.

Le temps est d’humeur imprévisible.

Il se révèle parfois un ennemi redoutable mais il gagne à tous les coups donc qui que nous soyons, nous serons toujours les perdants dans cette joute inégalitaire avec lui.

Il nous faut comprendre dès notre plus jeune âge, que le combat est perdu d’avance, que l’adversaire sera toujours le plus fort.

Dès l’enfance, il faut apprendre à vivre l’instant présent avec ses joies et ses peines, ses moments de bonheur et ses moments de malheur.

Demain n’est qu’utopie pour le présent qui égrène déjà la litanie nostalgique sur le chapelet du passé.

Carpe Diem !

Deux mots pour dire tant de choses, pour résumer une philosophie d’être, une manière de vivre.

La sagesse s’acquiert au fur et à mesure que la jeunesse s’enfuit avec ce coquin débaucheur.

C’est sans doute une bonne chose d’être aveuglé(es) par les artifices lumineux des rêves souvent illusoires qui éblouissent souvent les deux premières saisons de la vie.

L’automne permet de recouvrer la vue avant de plonger de nouveau dans les ténèbres de l’hiver.

Le temps est un vaste sujet, il est infime, il est « tout », il est éternité !

Personne n’a encore trouvé le temps et le moyen de l’apprivoiser, voire de l’emprisonner pour ouvrir aux vivants, les portes de l’immortalité.

 

Tous droits réservés V.B-BROSSE alias SHERRY-YANNE 3 août 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

Eternite 1 1

 
INTOLERANCE INTOLERANCE
INTOLERANCE Depuis plusieurs jours, je médite sur un mot, « INTOLERANCE &r...
  SANCTION DISPROPORTIONNEE
SANCTION DISPROPORTIONNEE FAIT DIVERS faisant l’objet de plusieurs articles lus dans plu...
SANCTION DISPROPORTIONNEE

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

Belhamissi Sadek
  • 1. Belhamissi Sadek | 01 jan 2017
En parcourant cette très belle page sur le temps dimension ô combien impénétrable , j’ai fait grâce à Sherry-Yanne un fabuleux voyage dans le temps et son mystère puisque à ce jour le plus érudit des astrophysiciens et le profane sont au même niveau sur la question du temps insaisissable et indéfinissable .
Ce qui m’a rendu perplexe est le fait que les qualificatifs et les images employées je les ai pensés à une lettre près à propos du temps que ce soit dans mes citations ou poèmes consacrés à cette dimension .Pour ne pas faire trop long, j’ai choisi quelques similitudes.
.
1/ poème : « aux âmes disparues »

http://www.liguepoetes.net/aux-ames-disparues/

« _Gouffre sans fond, est il vrai que le temps
_vous ait tous à jamais engloutis ? »puis « _Le sort, le temps, la mort est leur amie.. »
Sherry-Yanne avait parlé de serviteur de la mort.
.
2/ poème : « Ô Temps, tu ne me laisses pas le temps ! »
http://www.liguepoetes.net/o-temps-tu-ne-me-laisses-pas-le-temps/
« _Ô Temps mystérieux, dimension impénétrable,
_tu nous a embarqués malgré nous elle et moi ,
_pourquoi te mesurer à nous , si misérables »
Puis : »_ Démesuré, fascinant, majestueux, à l’infini t’étirant , _tu ne me laisses rien ni bonheur ni le temps,
_quand je ne suis pour toi qu’un simple « instant »,
Sherry-Yanne parle de partie perdue d’avance
Et encore :
« _Mais que m’as-tu offert, ô Temps éternel,
_sinon une courte vie à l’ image d’une étincelle »
Sherry_Yanne parle de temps éternel
.
3/ une de mes citations : « le temps restera longtemps un mystère, il n’est « défini » que par son utilisation à longueur de journée sans que personne ne sache ce que c’est »
Et Sherry-Yanne l’a dit .
.
En plus de ce mystère du temps, dont elle a évoqué tous les aspects , elle a su nous faire allègrement voyager avec des mots dont elle a seule le secret et admirablement rêver . Sublime texte .
Sadek.B
sherryyannepoetesse
  • sherryyannepoetesse | 01 jan 2017
Merci Sadek pour cette belle analyse de texte et merci pour le temps que vous me consacrez en visitant mon site et en parcourant mes divers écrits. Je vous souhaite une agréable soirée! A bientôt
Belhamissi Sadek
  • 2. Belhamissi Sadek | 01 jan 2017
Sherry-Yanne et chère amie
C'est un plaisir pour moi de vous lire car vos écrits sont toujours fascinants et embrassent tous les domaines .
très belle soirée à vous aussi
amitiés
S.B

Ajouter un commentaire