Intolerance

INTOLERANCE

INTOLERANCE

Depuis plusieurs jours, je médite sur un mot, « INTOLERANCE », un petit mot banal utilisé à toutes les sauces politico-religieuses, que ce soit sur internet ou sur nos écrans télévisuels.

Aborder ce thème demande de la diplomatie et je ne sais pas si j’en aurai suffisamment, tellement je suis écœurée pour ne pas dire indignée, de constater que ceux qui ont constamment ce mot à la bouche pour dénoncer ceux qui ne pensent pas comme eux, sont malheureusement encore plus intolérants que ceux qu’ils accusent de ce fléau sociétal.

Même la famille n’est pas exempte de ce travers, notamment quand celle-ci est composée de membres issus de l’immigration ou d’une autre religion.

Ce qui me ferait sourire si ce n’était pas aussi dramatique, car révélateur d’un phénomène récurrent, ce sont ces gens qui ne savent pas prononcer ou écrire deux mots correctement, dont l’instruction et la culture sont plus que douteuses, et qui se permettent de traiter les autres d’ignorants, d’ignares, d’incultes (et j’en passe !).

Un évènement récent m’a fait cogiter à cet article depuis quelques jours car il a été le déclencheur du sujet de ce billet, par l’intolérance de protagonistes agressifs et surtout sans réelle notion de culture politique ou sociétale. « L’ignorance est la science des ânes » et malheureusement elle parade orgueilleusement insensible au ridicule qui l’entoure car « en France, le ridicule ne tue plus ! ».

"Dans un pays que je ne nommerai pas, un dictateur pose ses jalons pour asseoir son régime aux principes totalitaires, au nom d’une prétendue démocratie. L’inquiétude s’étend aux pays européens dont certains commencent à anticiper une problématique plus grave. Les citoyens de ce pays, intellectuels, artistes et autres défenseurs de la démocratie et de la liberté d’être, de penser, de s’exprimer et de prier sont les principales victimes comme dans tous les pays où la dictature s’installe. L’Europe a connu cela dans le passé !

Par contre beaucoup de ses ressortissants, qui ont quitté leur pays d’origine pour émigrer vers des pays économiquement plus attractifs en termes d’emplois ou d’aides sociales, permettent de placer des despotes sur le trône par le biais de leurs votes, puisqu’ils ont la double nationalité. Ils ne réfléchissent pas aux conséquences pour leurs compatriotes résidant « au pays » car eux ne sont pas vraiment concernés, puisqu’ils sont finalement devenus des touristes épisodiques au même titre que tous les autres touristes du monde.

Il y a quelques années, lors d’élections dans un pays du Maghreb, certains citoyens interrogés par des journalistes, maudissaient leurs compatriotes français qui par leur mauvais choix de vote avaient contribué à mettre en place un gouvernement rigide, où la liberté était promise à l’enchaînement à des diktats religieux. Certains disaient que ces gens venant une fois par an dans leur pays d’origine pour leurs vacances, feraient mieux de s’abstenir de voter plutôt que de condamner ceux qui restent au pays à vivre dans la terreur de la religiosité à outrance".

Pour avoir partagé un point de vue sincère, sans équivoque, sans intention raciale ni religieuse, juste une analyse géopolitique d’un pays en danger politiquement parlant, ce que des spécialistes dont le métier consiste en l’analyse et le décryptage politiques de toutes les nations du monde entérinent, je me suis retrouvée agressée verbalement et cela m’est restée en travers de la gorge car personnellement, je n’aurais jamais eu ce genre d’attitude discourtoise vis-à-vis de n’importe qui. J’ai trop de respect pour l’opinion d’autrui, et cela même si je ne partage pas des idées qui sont contraires au miennes.

Ceci expliquant cela, j’en reviens au sujet de mon billet du jour qui est l’intolérance !

J’ose dénoncer la religion comme sujet de discorde et d’intolérance à grand échelle.

Depuis environ une dizaine d’années, je lis plus ou moins les forums de lecteurs en dessous des publications diffusées sur le net via des médias divers.

Je lis énormément d’attaques envers les chrétiens de confession catholique, même si l’objet de la publication partagée est plus d’ordre social ou sociétal que religieux.

Dans pratiquement tous les cas de figure, ce sont les mêmes individus qui critiquent avec des mots que je ne reproduirai pas tellement ils sont grossiers et insultants. Par contre ces mêmes individus ne tolèrent absolument pas qu’on touche à leur religion et accuse pratiquement les autres de « blasphème », un délit qui n’existe pas encore dans notre constitution. Je mets un bémol car dernièrement, une peine de prison de 6 mois avec sursis pour quelques lardons dans une boîte aux lettres (contre 3 à 4 mois pour des vols avec violence, trafic de drogue, violence à la personne etc etc ) m’a fait douter du bon sens de nos institutions judiciaires.

En toute objectivité, je dois tacler aussi ces individus se revendiquant de mouvements nationalistes à outrance, extrémistes au même titre que les extrémistes religieux et par conséquent aussi dangereux dans leur conception de la société où le blanc domine sur la couleur. Leurs propos xénophobes frisent une haine inacceptable.

Rejeter d’autres êtres humains du fait de leur couleur ou de leurs origines me heurte chaque fois.

Mettre tous les immigrés dans le même sac de la criminalité ou du refus du vivre ensemble, fait preuve de la même intolérance que ceux refusant les traditions judéo-chrétiennes de leur pays d’accueil, en invoquant leurs interdits alimentaires, vestimentaires ou culturels.

Bref, vous aurez compris que je sature de cette intolérance qui se vautre dans la boue malsaine de notre société.

Ma conclusion sera sans concession !

Mon constat est sans équivoque ! ce sont toujours les personnes qui sont réellement tolérantes qui cèdent pour avoir la paix et pour ne pas se fâcher avec ceux et celles faisant partie de leur entourage, de leur famille, de leurs amis voire même de parfaits inconnus, notamment sur les réseaux sociaux. Cette sage attitude n’est même pas concevable pour les intolérants qui veulent toujours avoir le dernier mot.

Cela n’est pas normal en fin de compte car cela fausse tout débat objectif, toute discussion constructive et la moralité en est forcément décevante puisque celui qui agit mal du fait de son intolérance notoire, remporte la manche face au désistement plein de bon sens d’un adversaire non virulent pour qui le mot TOLERANCE transpire de tout un idéal qui s’égare au fil du temps et des générations qui passent.

 

TOUS DROITS RESERVES VBB 7 août 2016

Enregistré sous copyright N°00054250 avant diffusion sur internet

PHOTO INTERNET

 

Intolerance

 

 
PATRIMOINE GENETIQUE ET GENEALOGIQUE PATRIMOINE GENETIQUE ET GENEALOGIQUE
PATRIMOINE GENETIQUE ET GENEALOGIQUE Tout individu est doté d’un patrimoine gé...
  A LA POURSUITE DU TEMPS
A LA POURSUITE DU TEMPS ! Une tasse de café posée sur la table, assise sur ma terra...
A LA POURSUITE DU TEMPS

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

Joël
  • 1. Joël | 18 août 2016
Bonsoir, je viens, enfin, de lire certains de vos poèmes et surtout de vos écrits et je trouve celui-ci sur "l'intolérance" est conforme à mes pensées.
Je suis le dernier d'une famille de treize enfants et je retrouve tous les cas de bêtises et d'intolérances que vous citez, je croyais que dans une grande famille la tolérance et l'Amour serai une priorité mais je suis un grand utopiste car c'est tout le contraire.
Je lis avec plaisir vos écrits, même si j'y ai mis du temps, continuez
sherryyannepoetesse
  • sherryyannepoetesse | 18 août 2016
Merci beaucoup pour votre lecture, et pour votre commentaire. Un auteur ou poète a besoin d'être encouragé par des petits mots pour continuer à écrire pour ses lecteurs. Merci de l'avoir fait! Bonne visite, bonne lecture ! A bientôt! Bonne soirée à vous.

Ajouter un commentaire